– l'organisation intergouvernementale dont les États Membres agissent
en commun en ce qui concerne les sujets liés à la science des mesures
et aux étalons de mesure.
Moteur de recherche :


| Plan du site | Nouvelles | Contactez-nous
Résolution 10 de la 12e CGPM (1964)
English version
Échelle internationale pratique de température (recherches à effectuer)

    La Douzième Conférence générale des poids et mesures,

    appréciant

  • les résultats expérimentaux obtenus par des laboratoires compétents pour connaître les différences existant entre la température thermodynamique et celle définie par l'Échelle internationale pratique de température,
  • les progrès déjà faits pour l'extension de l'Échelle internationale pratique de température au-dessous de 90°K jusqu'à 12°K et l'introduction des échelles de température au-dessous de 5°K,
  • considérant l'urgence de réviser l'Échelle internationale pratique de température de 1948 et de l'étendre dans le domaine des basses températures, jusqu'aux points d'ébullition de l'hydrogène et de l'hélium,

    reconnaissant que des recherches importantes doivent encore être faites afin de permettre au Comité international des poids et mesures de préparer pendant les années suivantes une proposition pour une nouvelle définition de l'Échelle internationale pratique de température qui pourrait être adoptée par la Treizième Conférence générale des poids et mesures,

    invite les grands laboratoires nationaux et internationaux experts dans ce domaine à poursuivre aussi activement que possible les recherches importantes pour la révision de l'Échelle internationale pratique de température, en particulier :

    1. thermométrie à gaz dans tous les domaines de température, y compris l'étude du coefficient de dilatation du matériau des réservoirs en particulier à haute température ;
    2. mesures du rayonnement du corps noir entre 630°C et 1 063°C ;
    3. formulation d'une échelle de thermométrie à résistance de platine entre 630°C et 1 063°C destinée à remplacer l'échelle du thermocouple ;
    4. vérification de la table des valeurs de la résistance réduite du platine au-dessous de 0°C, y compris une étude du procédé d'étalonnage des thermomètres à résistance de platine ;
    5. nouvelles déterminations du point d'ébullition de l'oxygène.


Référence :
Comptes rendus de la 12e CGPM (1964), 1965, 94
 
Résolutions
de la 12e CGPM (1964)
Résolution 1
Résolution 2
Résolution 3
Résolution 4
Résolution 5
Résolution 6
Résolution 7
Résolution 8
Résolution 9
Résolution 10