– l'organisation intergouvernementale dont les États Membres agissent
en commun en ce qui concerne les sujets liés à la science des mesures
et aux étalons de mesure.
Moteur de recherche :


| Plan du site | Nouvelles | Contactez nous | [ EN ]
Histoire du Pavillon de Breteuil

Les origines du château de Saint-Cloud (1577-1658)

Le 11 août 1672 Louis XIV, roi de France, inaugurait un petit pavillon que son frère, Monsieur, avait fait construire par Thomas Gobert, architecte-ingénieur du roi, à l'extrémité sud de l'allée du Mail dans le Parc de Saint-Cloud. Commandé en 1670 et achevé fin 1671, le Trianon de Saint-Cloud, tel était alors son nom, était situé à mi-chemin d'une colline surplombant la Seine. Témoignage de l'architecture du XVIIe siècle, ce pavillon à toit plat et belvédères de style classique, construit dans un parc magnifique pour rehausser l'éclat du château de Saint-Cloud et accueillir des fêtes, est aujourd'hui connu sous le nom de Pavillon de Breteuil.

Les origines du domaine de Saint-Cloud remontent à 1577. Elles sont liées au mariage d'Henri duc d'Orléans, le futur Henri II, et de Catherine de Médicis. En 1577 Catherine, qui avait une influence considérable en qualité de reine mère et régente, acquit pour Jérôme II de Gondi le petit domaine d'Aunay, vaste d'environ 12 arpents (5 hectares), et situé sur les rives de la Seine à Saint-Cloud. La petite maison bâtie sur ce domaine devint connue sous le nom de Maison de Gondi. Jérôme et son fils Baptiste II réaménagèrent cette maison, qui devint le château de Saint-Cloud. C'est dans la Maison de Gondi qu'Henri III mourut en 1589 après avoir été poignardé par le dominicain Jacques Clément sur les bords de la Seine à Saint-Cloud.

Les jardins de la Maison de Gondi furent bientôt décorés avec des fontaines, des cascades et des statues, réalisées dans le style italien, probablement par le maître italien Thomas Francine. En 1618 Jean-Baptiste de Gondi, semble-t-il pour des raisons financières, vendit sa propriété, qui fut acquise par Jean de Bueil. Jean de Bueil mourut peu après et en 1625 la propriété fut acquise par Jean-François de Gondi, archevêque de Paris. Celui-ci améliora considérablement le domaine, à nouveau avec l'aide de Thomas Francine, par la construction de jeux d'eau, et en particulier de la Cascade de Gondi et le Grand Jet (qui existe toujours) dans le bas du Parc de Saint-Cloud.

Après sa mort en 1654 Philippe-Emmanuel de Gondi en devint propriétaire, puis son neveu Henri, duc de Retz, qui décida de vendre en 1655. Barthélémy Hervart, un banquier d'origine allemande, en devint le nouvel acquéreur. Il agrandit le domaine, qui atteint alors 12 hectares, la maison, et améliora les jeux d'eau dans le jardin. Le domaine acquit une certaine magnificence et le 8 octobre 1658 il organisa une fête somptueuse en l'honneur du jeune Louis XIV, de Monsieur, frère du roi, de leur mère Anne d'Autriche et du cardinal Mazarin. Cette initiative s'avéra imprudente pour Barthélémy Hervart, car Mazarin cherchait alors un domaine à offrir à Monsieur. Environ deux semaines plus tard, le 26 octobre 1658, le roi acquiert la maison de Monsieur Hervart pour son frère Philippe d'Anjou (puis d'Orléans), « Monsieur », qui prit alors possession de sa nouvelle propriété.

Sommaire
Portrait de l'abbé de Breteuil
Portrait du baron de Breteuil
Le Pavillon de Breteuil endommagé en 1870
« Le Grand Parterre du Trianon de Saint-Cloud où est la fontaine de Vénus »
Plan de la Maison de Gondi
Portrait de Monsieur
Le Pavillon d'Italie
Le Pavillon d'Italie
Plan du XVIIIe siècle
Plan en 1793
Plan de la belle et magnifique maison de Monsieur, à Saint-Cloud
« Veüe du Trianon de Saint-Cloud »
« Veüe du Trianon de Saint-Cloud »
Trianon de Saint-Cloud
(Letter accepting the site in 1875)
(Letter accepting the site in 1875)
Le siège de Paris (1870) et la Convention du Mètre
Les origines du château de Saint-Cloud (1577-1658)