– l'organisation intergouvernementale dont les États Membres agissent
en commun en ce qui concerne les sujets liés à la science des mesures
et aux étalons de mesure.
Moteur de recherche :


| Plan du site | Nouvelles | Contactez nous | [ EN ]
La Commission internationale du mètre (1870-1872)

En 1867, la Conférence géodésique internationale réunie à Berlin souligna l'importance d'un système unique de poids et mesures en Europe, le Système métrique, et recommanda la construction d'un nouveau mètre prototype européen et la création d'une commission internationale. L'Académie des sciences de Paris et le Bureau des longitudes attirèrent l'attention du gouvernement français sur ce sujet. L'Académie de Saint-Pétersbourg et la Commission anglaise des étalons allèrent dans le même sens.

Napoléon III approuva par décret le 1er septembre 1869 un rapport du ministère de l'Agriculture et du Commerce proposant la création d'une commission scientifique internationale afin de propager l'usage général des mesures métriques et de faciliter les échanges et les comparaisons de mesures entre les États, et de procéder à l'exécution d'un mètre à traits international, donnant à la France un rôle moteur.

Le 16 novembre 1869, le gouvernement français envoya aux États étrangers une invitation à se faire représenter à cette commission. L'Autriche-Hongrie, la Bavière, la Belgique, le Chili, la Colombie, l'Équateur, l'Espagne, les États-Romains, les États-Unis d'Amérique, la Grande-Bretagne, la Grèce, l'Italie, le Nicaragua, les Pays-Bas, le Pérou, le Portugal, la Prusse et la Confédération de l'Allemagne du Nord, la Russie, le San Salvador, la Suède et la Norvège, la Suisse, la Turquie, le Venezuela et le Wurtenberg y répondirent favorablement.

La Commission internationale du mètre, dotée d'une section française, fut mise en place en 1870 à Paris. Elle se réunit au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) à Paris du 8 au 13 août 1870, et confia l'étude des questions techniques à un Comité des recherches préparatoires, qui se réunit du 2 au 14 avril 1872. Les travaux de la Commission, animés par le général Morin, membre de l'Institut et directeur du Conservatoire, reprirent du 24 septembre au 12 octobre 1872, pour continuer son travail et prendre des décisions définitives. avec la participation d'une trentaine de pays, dont dix appartenant au continent américain. Ils aboutirent à la fabrication de nouveaux prototypes métriques et ultérieurement, à la signature de la Convention du Mètre et à la création du Bureau international des poids et mesures (BIPM).


À lire aussi
Médaille commémorative des travaux de la Commission
Vases de Sèvres offerts aux membres de la Commission
Bref historique du SI